Édimbourg

Loch Ness

En 2013, je m’envolais de Bristol pour 3 jours de vacances en Écosse afin de clore par un dernier road trip cette année sabbatique passée en Angleterre.

Aujourd’hui j’ai décidé de vous livrer quelques conseils, bonnes adresses et avis sur les activités touristiques réalisées à Édimbourg. Un deuxième volet suivra où je vous emmènerai dans les Highlands direction Le Loch Ness.

Avant de partir

Préparer sa valise

Édimbourg est une ville dans le vent, et c’est peu de le dire ! C’est une des premières choses qui nous a frappées avec ma copine Louise lorsque nous sommes arrivées en Écosse. Et pourtant, nous venions de passer un an en Angleterre, autant vous dire que le temps nous avait tellement malmené qu’on se pensait prêtes à affronter le temps Écossais, quelle ne fût pas notre surprise ! Un premier conseil que je peux donc vous prodiguer est de vous habiller chaudement: emmenez dans vos valises des pulls, sous-pulls, un pyjama bien molletonné, des chaussettes épaisses, un coupe vent assez chaud, un bonnet qui tient bien sur votre tête, une grosse écharpe, une paire de gants fourrées mais également de bonnes chaussures imperméables et dans lesquelles vous serez à l’aise pour partir à la fois en randonnée et pour battre les pavés de la ville. Oubliez le parapluie, il ne fera pas long feu face aux rafales.

Le City Pass

Le city pass n’est en rien une obligation d’achat bien que pour nous, il ait été très utile. En effet, on peut faire de nombreuses « attractions » touristiques à Édimbourg sans dépenser un penny. Son achat dépend réellement des activités que vous souhaitez faire et de votre budget. De notre côté, le bilan était sans appel: nous souhaitions faire plusieurs activités payantes mais cela ne rentrait pas dans le budget alloué. Il nous a donc fallu trouver une solution.

C’est en cherchant des bons plans et des réductions sur le net que nous sommes tombées sur le city pass, vendu pour un, deux ou trois jours. Il en existe plusieurs, ainsi je ne pourrais que vous conseiller de bien les comparer car ils ne se valent pas tous et surtout de voir lesquels correspondent le mieux à vos préférences. Je ne me souviens plus sur quel site internet nous avions acheté le notre, il en existe plusieurs, mais à titre indicatif nous avions payé à l’époque £39 chacune pour un pass de deux jours. Il nous permettait de faire la plupart des attractions que nous souhaitions faire ainsi que d’autres incluses, le tout à moindre coup. De plus, il incluait la navette aller-retour pour l’aéroport qui à elle seule coûtait £8 si ma mémoire est bonne.

Nous avions reçu nos pass une bonne semaine après par la poste ainsi que nos tickets de bus: une fois arrivées sur place nous n’avions plus qu’à prendre la navette et roulez jeunesse !

Se loger

Nous avons eu des difficultés à nous loger sur Edimbourg, principalement car à l’époque nous avions un tout petit budget. En 2013, je ne connaissais pas du tout la plateforme Airbnb et c’est par le plus grand des hasards que je me suis retrouvée dessus à comparer les tarifs qui, pour mon plus grand bonheur, correspondaient parfaitement à notre budget.

Nous avons fini par réserver une chambre avec un lit double chez Catriona, une hôte adorable que je ne peux que vous recommander chaudement ❤️. Son appartement est situé sur un des axes principal de la ville, donc pas en centre ville même, cependant un bus passe environ toutes les 10 minutes ce qui permet de s’y rendre à tout moment. Le billet à la journée coûtait £3,5 en 2013, un prix somme toute raisonnable quand on sait qu’à Bristol pour le même service on payait £4.

A notre arrivée nous avons découvert une hôte sympathique et très douce qui s’est faite une joie de nous expliquer comment nous rendre en ville, le fonctionnement des bus, les endroits intéressants à visiter et les bons plans du moment. Elle a également tout un dossier avec des cartes et des prospectus des activités touristiques de la région qu’elle met à votre disposition.

L’appartement quant à lui est cosy et la chambre, bien que kitsch, est très silencieuse la nuit: nous avons dormi comme des loirs et étions contentes de retrouver notre lit des plus confortable en fin de journée après avoir crapahuté partout. L’autre bonne surprise de l’appartement: la présence de deux chats très câlins qui venaient de temps à autres nous rendre visite, à mon plus grand bonheur !

Édimbourg

Edinburgh

Avec le pass

Afin de rentabiliser notre pass, nous avons essayé de faire le maximum d’attractions possibles en deux jours:

~ Camera Obscura and World of Illusions (£15): si vous aimez les illusions d’optiques et autres effets visuels (il y en a presque 200 dans mes souvenirs) vous ne serez pas déçus par ce musée interactif qui nous a fait passer un excellent moment ! Dans mon top trois des illusions que j’ai adoré faire il y a la galerie des miroirs (la dernière fois que j’en avais fait une j’étais tellement petite que je m’en souvenais à peine), le vortex (une expérience totalement déroutante qui rend le simple fait de marcher très (très) compliqué, super illusion), et enfin la salle qui peut faire de vous un géant ou bien vous rétrécir ! Nous n’avons pas vu le temps passer tellement nous nous sommes amusées ! Après ces six étages de folie douce vous arrivez au rooftop qui offre une vue panoramique sur la ville qui est à couper le souffle (grâce à un appareil mis à disposition et dont j’ai mangé le nom on peut même observer les passants dans la rue marcher en temps réel). N’oubliez pas de faire un tour par la boutique qui elle aussi vaut le détour !

~ The Edinburgh Dungeon (£13 si vous achetez le billets en ligne, sinon comptez £17.95 l’entrée): c’était la première fois que je faisais une attraction de ce genre, elles sont très populaires au Royaume-Uni (il y en a d’ailleurs une à Blackpool et une à Londres très prisée où il est fortement conseillé de réserver ses places à l’avance). J’attendais beaucoup de cette attraction qui devait nous plonger dans l’histoire très glauque de l’Écosse, façonnée par ses mythes, légendes et autres histoires vraisemblables qui font froid dans le dos. J’espérais par conséquent quelque chose d’aussi effrayant que ce qu’avait pu nous raconter notre prof écossais à la FAC. Avec lui nous avions travaillé sur les mythes et légendes de son pays et mon imagination, exacerbée, s’attendait à une reconstitution toute aussi grandiose et fidèle (pour ne pas dire, un peu gore). Seul hic: cette attraction est destinée aux plus grands comme aux plus petits. J’ai trouvé ça trop enfantin et le frisson n’était pas au rendez-vous (et pourtant je peux vous dire que je fais partie de ce genre de personnes qui flippe pour un rien).  Pour ces raisons, j’ai trouvé que le rapport qualité prix n’était pas au rendez-vous (heureusement avec le pass nous n’avons pas payé l’attraction plein pot).  Cependant, il serait incorrect de ma part de dire que je n’ai pas passé un bon moment: avec Louise nous avons gardé notre âme d’enfant et il faut dire qu’on a quand même bien rigolé. C’était un réel plaisir de voir jouer ces histoires dont on nous avait tant parlé et d’en découvrir de nouvelles également. J’ai particulièrement aimé la scène du jugement où j’ai été jugée et condamnée pour mes viles pêchés, entre autre celui de pratiquer de la sorcellerie toute nue par une nuit de pleine lune 😂

~ Auld Reekie Tours (£14 – 75 min): c’est le deuxième tour de l’horreur que nous avons fait de nuit (l’autre n’était pas compris dans le pass) il est totalement différent mais tout aussi intéressant et flippant (d’où notre volonté de le faire, bon et aussi parce qu’on avait vu une émission surnaturelle portant dessus). Dans ce tour tour on nous a montré les instruments de torture de l’époque: on nous a expliqué comment ils étaient utilisés et à quelles fins – tout cela en  nous racontant des histoires très croustillantes comme vous pouvez vous le figurer. Après ce petit « amuse la bouche » (comme j’aime si bien le dire) on vous emmène visiter des caves hantées pour vous compter l’histoire des gens qui les ont peuplés et qui ont été forcés de s’y réfugier et d’y croupir, sous terre dans l’obscurité et l’humidité la plus totale. Ce lieu a donné lieu à beaucoup de légendes et je me souviens encore de celle de la dame blanche qui cette nuit là m’avait donné des sueurs froides je dois l’admettre. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas bouder votre plaisir, avec un peu de chance votre guide vous contera, comme le notre l’a fait, son expérience surnaturelle vécue dans ce lieu glauque au possible. Il est à noter que le tour est en anglais. Claustrophobes s’abstenir !

~ The Literary Pub Tour (£14): enfin on a voulu finir sur une note un peu plus gaie, voir plus alcoolisée: on a choisi de faire le literary pub tour. Je vous conseille de faire ce tour au début de votre séjour car il vous fait découvrir des endroits  vraiment sympas ainsi que leur histoire: durant 2h des acteurs professionnels tout simplement géniaux vous baladent de pub en pub en vous racontant l’histoire d’écrivains écossais célèbres le tout autour d’une (voire plusieurs) bonne(s) mousse(s) et forcément cela donne envie d’y retourner ultérieurement 😉 . On a passé un super moment et qu’est-ce qu’on a pu rigoler ! Il est à noter que l’alcool n’est pas compris dans le prix mais boire ne constitue en rien une obligation pour autant. Il vous faudra également avoir un très bon niveau d’anglais pour profiter au maximum de ce tour, auquel cas passez votre chemin.

☕️

L’heure est venu de faire les comptes: si nous n’avions pas pris le pass nous en aurions eu pour £56 en plus du bus qui aurait été à notre charge, soit £8. Cela aurait fait un total de £64 or le pass je le rappelle ne nous a coûté que £39. Nous avons donc réalisé une économie de £25 soit presque 30 euros (le prix d’une nuit chez notre hôte). Il est vrai que nous aurions pu faire plus d’activités mais le temps nous a manqué (2 jours ça passe tellement vite) et puis nous souhaitions voir d’autres choses et tout simplement profiter de la ville et de ses alentours (visite du centre ville, du Palais de Holyrood, petite ascension direction le siège d’Arthur (qu’on a pas fini parce qu’on était clairement pas équipées pour mais cette vue tout de même!)).

Hors pass

Nous avons fait le choix de ne pas visiter le château: s’il est très beau de l’extérieur il faut avouer qu’il est extrêmement cher (£16), nous n’avions ni le budget ni le temps de le visiter ou bien la visite aurait été bâclée ce qui n’était pas notre souhait.

Edimburgh castle

Par contre, un must-see qui ne coûte pas un penny et qui regorge de somptueux tableaux c’est la Scottish National Gallery !  J’ai adoré découvrir l’art Ecossais du 19ème siècle et étant fan d’impressionnisme c’est avec plaisir que j’ai pu voir de mes propres yeux des œuvres réalisées par mes artistes peintres français préférés (à l’époque on avait également pu voir un des baisers de Renoir). Par contre je n’ai pas du tout aimé le musée d’art moderne, un peu perdu au milieu de nul part et dont l’univers m’a laissé indifférente.

Edinburgh

Un autre tour de l’horreur qu’on souhaitait absolument faire et qu’on a eu à prix réduit sur place c’était le City of the Dead Haunted Graveyard Tour (£10 à l’époque). Le donjon d’Édimbourg nous ayant laissé sur notre faim et les critiques sur le net ne tarissant pas d’éloges sur les tours proposés par City of the Dead Tours, on a pas pu résister à l’envie d’en faire un! Pour le coup nous avions choisi le tour du soir (celui où il n’y a pas d’enfants, tellement plus agréable!) et franchement c’est de loin l’attraction que j’ai le plus aimé faire de notre séjour à Édimbourg. C’est également celle qui m’a foutue le plus les chocottes car elle m’a fait vivre ma première expérience surnaturelle (superstitieux s’abstenir)! Avant de nous y rendre nous avions lu quelques avis effarants sur tripadvisor de gens étant rentrés chez eux le soir et ayant découverts sur leur corps des bleus, des égratignures qui n’étaient pas présents avant qu’ils fassent le tour. Certaines personnes racontaient même qu’elles étaient revenues chez elles avec une morsure ou tout simplement qu’elles avaient vécu une expérience surnaturelle durant ou après le tour. Autant vous dire qu’on en menait pas large ce soir là mais il était hors de question qu’on se dégonfle pour si peu, puis de toute façon qu’allait-il bien pouvoir arriver à deux petites nanas en notre genre? Nous avons eu la chance d’avoir une guide absolument géniale ce soir-là: elle nous a compté des histoires de tortures absolument atroces avec un humour noir tordant tout en nous demandant de venir mimer ou jouer les méchants / victimes de l’histoire. Dire que plus tôt dans la journée nous avions contemplé ces bâtiments et déambulé dans ces rues qui avaient été, il y a de cela plusieurs siècles, les scènes d’un théâtre macabre. Sous les coups de 22h nous nous sommes dirigés vers le cimetière de Greyfriars Kirkyard réputé pour être l’un des plus hantés au monde. Si vous lisez attentivement les pierres tombales vous découvrirez que certains noms ne vous sont pas étrangers: en effet, ils ont inspiré J.K. Rowling lorsqu’elle écrivait Harry Potter. On nous a alors compté différentes légendes, entre autre, celle du célèbre chien Bobby qui a veillé sur la tombe de son maître 14 années durant: il est devenu un symbole national pour les Écossais et l’on peut d’ailleurs observer sa statue érigée juste devant le cimetière. Une autre légende beaucoup moins mignonne portait sur le fantôme MacKenzie Poltergeist qui hanterait le cimetière, aussi surnommé de son vivant Bloody MacKenzie. George MacKenzie était un homme cruel pour ne pas dire un tirant qui a persécuté, tué et laissé mourir dans d’atroces souffrances des centaines de covenantaires à Édimbourg. A sa mort en 1691, il a été inhumé dans un mausolée situé juste à côté de la « prison » où il perpétrait ses atrocités (il faut se rendre sur place pour se rendre compte que de prison elle n’avait que le nom, on ne peut qu’imaginer ce qu’ils ont vécu ici). Vers la fin du tour notre guide a défait le verrou des grilles menant à la « prison » en question (généralement fermée au public) et a proposé aux plus vaillants d’entre nous d’entrer dans une de ces « grottes » où ces hommes avaient trouvé la mort des siècles auparavant et qui bien sûre est réputée pour être hantée.

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier: alors même que nous entrions dans la « grotte » avec ma copine Louise nous nous sommes retrouvées acculées au fond de la grotte (tout ce que nous souhaitions éviter) tandis que notre guide commençait à nous raconter des expériences surnaturelles qu’avaient vécu les gens dans ce cimetière ou après l’avoir visité, elle inclut. Je me rappelle l’entendre nous dire entre deux histoires que si à un moment on venait à sentir une présence glaciale près de nous il nous suffisait juste de faire un pas (en avant, en arrière, de côté) sans paniquer, que ce n’était qu’un fantôme qui rôdait sûrement mais que s’il ressentait notre peur il pouvait à tout moment « attaquer » (OKLM). Cela faisait déjà bien 5 minutes que j’essayais de penser à des licornes et des pandas en me demandant pourquoi j’avais accepté de rentrer là-dedans quand tout à coup j’ai senti mes lèvres (et aucune autre partie de mon visage hein) devenir aussi glaciales que si quelqu’un venait d’y déposer un glaçon, la sensation humide en moins. L’effet de surprise était tel que mon cœur s’est stoppé net, j’ai agrippé la main de ma copine Louise en mode survival, prête à fuir, et allez savoir pourquoi je me suis soudainement rappelée le conseil débile de notre guide: j’ai fait un pas en avant et la sensation désagréable est partie instantanément. Coïncidence, truquage ou imagination qui me joue des tours? J’en ai encore des frissons rien que d’y repenser..

Une adresse sympa

De l’eau a coulé sous les ponts et je ne me souviens plus bien des endroits où nous avons festoyé cependant je me remémore très nettement le Frankenstein Pub. Il s’agit en fait d’une ancienne église réhabilitée en pub et dont la déco vous l’aurez compris s’est grandement inspirée des films dédiés au monstre. Lors de notre passage et histoire de nous mettre dans l’ambiance, on y avait dégusté un délicieux haggis (je n’étais pas encore végétarienne) et bu une bière locale, la Flying Scotsman. Je nous revois encore manger en regardant sur grand écran La Fiancée de Frankenstein. Un autre truc que j’ai adoré et qui est totalement kitsch (mais j’adore le kitsch, que voulez-vous) c’est qu’ils ont recréé le moment où le monstre se réveille en faisant descendre du plafond du pub le cadavre de Frankenstein qui, allongé sur une table d’opération (le tout accompagné de musique et de fumée) se réveille une fois arrivé en bas, grandiose non?! Je vous conseille d’y aller un soir ou le week-end si vous souhaitez accéder aux différents étages pour découvrir plus amplement l’ensemble du décor.

Ces deux jours passés à Édimbourg touchent déjà à leur fin. Nous étions venues chercher le frisson, autant vous dire que nous l’avons trouvé ! Nous avons adoré Édimbourg et je ne peux que vous conseiller de visiter la ville à pied, en vous perdant dans ses petites ruelles.

Je n’ai pas pris beaucoup de photos à l’époque je partage donc ici celles que j’ai retrouvé dans un vieux dossier. J’espère que cette rétrospective vous aura plus, si c’est le cas n’hésitez pas à la commenter et/ou à l’épingler. Un second article sortira prochainement et sera dédié à notre virée dans les Highlands direction le Loch Ness.

☕️

Et vous, avec-vous déjà visité Édimbourg ou aimeriez-vous y aller? 😊

Avez-vous déjà vécu une expérience surnaturelle? 😂

lapausetheblog-edimbourg

Publicités

11 réflexions sur “Édimbourg

  1. Ton article est hyper détaillé ! Merci pour toutes tes recommandations 🙂 C’est effectivement une ville que je rêve de visiter, j’ignore pourquoi d’ailleurs… je suis plutôt pays chaud en général ! 😀 Mais Edimbourg semble avoir un charme particulier !

    Aimé par 1 personne

  2. Je pars en mai pour 10 jours, en Écosse ! J’ai tellement hâte ! Merci pour ton récit et ton aide sur insta 😉 Nous avons prévu de passer deux jours de notre Road trip à Édimbourg, J’espère que cette ville saura nous envoûter tout autant qu’elle l’a fait avec toi.
    Bises
    Amélie

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cet article ! Tu m’as appris pleins de choses utiles, on y sera début mai pour deux jours, donc je pense qu’un pass sera très intéressant !
    Au sujet du surnaturel, je n’ai jamais rien vécu de tel mais je suis convaincue que les lieux ont une mémoire, surtout quand quelque chose de terrible s’y est déroulé. Ça m’a donné envie de faire cette visite ^.^
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Élodie, merci pour ton retour ! Je te conseille vraiment le tour de nuit au cimetière, c’est une expérience inoubliable (j’ai vu sur tripadvisor qu’ils étaient toujours aussi bien notés, je ne peux que te conseiller de foncer 😉 !)

      J'aime

  4. Coucou Laure,
    Je ne connais pas Edimbourg, mais je rêve depuis longtemps de la visiter ! Comme je te le disais sur Twitter, mon copain et moi avons failli y aller en stage, malheureusement l’entreprise à laquelle nous avons postulé ne prends finalement plus de stagiaire… 😦
    Mais ce n’est que partie remise ! Ton article, très détaillé (merci !) nous sera sans aucun doute fort utile le jour venu 😉
    L’Ecosse m’a toujours très attirée, d’autant plus depuis Outlander ahah
    Tu dis au début que tu es partie un an en Angleterre (mais je ne retrouve plus le passage… ai-je rêvé ?! ^^), tu as fait ça dans le cadre de tes études ? Ça m’intéresse grandement cette histoire.
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Marine, merci pour ton commentaire 🙂 ! Quel dommage que vous n’ayez pas pu y aller 😦 mais cela donne une excuse pour s’y rendre du coup 😉 Je suis en effet partie vivre en Angleterre à la fin de ma Licence, ce n’était pas dans le cadre de mes études par contre. J’ai déménagé là-bas avec une copine et trouvé un travail. J’y suis restée un an et je suis rentrée faire mon master et passer mon concours 🙂 si tu veux en savoir plus on peut en parler sur twitter en message privé 😉 des bisous !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s