Adieu, mon amie.

La résilience est intrinsèque à l’oubli. La volonté même d’oublier contient en soi une forme de défaite, d’abandon, consentis ou non. Parfois, je me convaincs que j’ai réussi à t’oublier et à tourner la page des plus belles années de notre amitié. Autant de souvenirs et d’éclats de rire que nous ne revivrons plus jamais ensemble. D’autres fois, je me rends compte que j’oublie pour ne pas m’avouer cette sensation de défaite que ton abandon a engendré et que j’ai fini par cautionner. Il m’arrive même de penser que c’était mérité.

Lire la suite »